Tag: éditeur de logiciel


IMAGO-DU : L’APPLICATION FULL-WEB DU DOSSIER UNIQUE DE LA PERSONNE

Le Dossier Unique de la Personne est un logiciel Full-Web entièrement développé par notre équipe de jeunes ingénieurs.

En effet, après avoir échangé avec nos clients – nous avons pu faire le constat qu’il nous manquait un élément essentiel pour répondre aux besoins quotidien du secteur Médico-social… Le Dossier Unique de la Personne…

Face à cette réalité, nous avions la possibilité de choisir entre deux options :

  • Interfacer un logiciel déjà existant à notre solution : Choix rapide et peu coûteux…
  • Créer entièrement une nouvelle application répondant au mieux aux demandes des associations…

Nous avons opté pour la solution la plus longue, mais à notre sens, la plus vertueuse : développer un nouvel outil traitant du Dossier Unique de la Personne.

Après avoir rassemblé et créé une équipe de jeunes ingénieurs, nous avons également pris le parti de nous orienter vers une Co-construction incluant 9 associations volontaires.

Ces 9 associations – de tailles et de structures différentes – sont devenues de vraies ambassadrices sur le projet.

Nous avons fait le choix d’inclure ces associations au plus prêt de nous – par le biais de COPIL et COMOP – pour échanger ensemble sur les fonctionnalités souhaitées, sur la meilleure ergonomie possible et sur tous les autres aspects nécessaires permettant d’obtenir un produit en parfaite adéquation avec les besoins du secteur

Voulant un logiciel facile d’accès et d’utilisation, celui-ci s’est vu développé avec les technologies adéquates ! Ainsi la plateforme Imago-DU a été réalisée en Full-Web, permettant une connexion rapide, fluide, pouvant se faire sur tablette, le tout sans être contraint d’être assis à son bureau… Un gain de temps et une instantanéité primordiale pour les professionnels du secteur…

Fort de son succès, notre Dossier Unique de la Personne s’est vu voyager pour s’installer sur toute la France dans diverses structures du Médico-social permettant ainsi aux établissements d’accompagner au mieux la personne accueillie tout au long de son parcours et de son projet de vie !

 

Pour en connaitre davantage :

http://axapa.fr/demande-de-documentation/

Toute l’équipe AXAPA vous souhaite une agréable journée.

 

AXAPA et L’ADAPEI 44 SE FORMENT SUR LE FALC

AXAPA et l’Adapei Loire Atlantique se sont joints à l’apprentissage du Facile A Lire et à Comprendre, appelé plus simplement le « FALC ».

En effet, tous deux soucieux de pouvoir communiquer nos informations à tous, nous avons effectué cette formation de deux jours, au sein de nos locaux, permettant ainsi de nous enseigner les règles essentielles de cette méthode !

Durant ces deux jour, nous avons eu la chance de partager cette expérience avec des travailleurs de l’ADAPEI – travaillant eux-mêmes déjà sur le sujet.
Ces échanges – accompagnés de savoir-faire – ont été très intéressants et enrichissants !

Maintenant, à nous de mettre en place les bonnes pratiques et de faire en sorte que notre communication soit à la portée de tous :

  • personnes en situation de handicap
  • enfants
  • personnes âgées
  • personne parlant mal notre langue…

En route vers une communication inclusive !

MEILLEURS VOEUX 2019 !

Toute l’équipe d’Axapa se réunit pour vous souhaiter à toutes et tous une très belle et heureuse année 2019 !
L’année 2018 fut ponctuée de partage, d’humanité et d’innovation pour mener à bien nos projets communs. 2019 n’en sera que plus belle pour faire prospérer ces engagements et ces valeurs qui nous tiennent à cœur !

Nous vous remercions chaleureusement de votre confiance.

Revoir notre vidéo de fin d’année et de meilleurs vœux ici.

 

 

CALENDRIER DE L’AVENT AXAPA – J-10 !

J-10  -La date approche…

Préparez vos crayons, vos pinceaux, vos ciseaux et surtout votre créativité pour la sortie de la 2ème édition de notre calendrier de l’avent.

Le principe est simple : 1 jour, 1 tutoriel.

10 jours nous séparent maintenant du premier tutoriel alors tenez-vous prêts !

Toute l’équipe d’Axapa est très impatiente de vous faire découvrir ses créations.

TOUS A BORD !

L’aventure de Damien SEGUIN sur la Route du Rhum va bientôt commencer…

Pour vous préparer à traverser l’Atlantique avec lui, embarquez et découvrez Damien sur son bateau !

Voir la vidéo :)

Un vrai challenge que toute notre équipe soutient !

Vous aussi soutenez cette belle performance en suivant Damien Seguin sur sa page Facebook.

Découvrez par la même occasion l’Association Des Pieds et Des Mains pour laquelle Damien est engagé comme parrain en faveur de l’insertion des personnes handicapées, par la pratique de la voile.

Très Belle journée à vous !

REMISE DES MAILLOTS POUR LE CHAMPIONNAT DE FRANCE TENNIS ADAPTE

AXAPA, soutien de performance, remercie chaleureusement le Sainte-Luce Tennis Club, notamment Christian LOIRAT pour cette belle soirée permettant la remise des maillots !

En effet, nous avons pu rencontrer les champions Régionaux et Départementaux de la section tennis adapté, qui très prochainement vont également participer au championnat de France !

Cette soirée fut l’occasion pour nous de les féliciter sur leurs performances mais aussi, de leur souhaiter, en compagnie de leurs parents et accompagnateurs, bonne chance pour le championnat !

Félicitations à eux !!

banniere-business-google

AXAPA SOUTIENT L’APEI DE DOUAI…

Le jeudi 25 mai 2017 se déroulera à Douai « les Boucles de Gayant ».

Cette course regroupant professionnels, parents, personnes accueillies et collaborateurs est un réel challenge !

En effet, à travers cette démarche, l’Apei de Douai souhaite :

  • Valoriser l’image de l’Association par son ouverture territoriale à une manifestation Douaisienne
  • Fédérer les équipes, les résidents, les familles autour de valeurs communes
  • Communiquer sur le mouvement parental de l’association

Cette année, Axapa va relever le défi aux côtés de l’Apei !

A bientôt sur la ligne d’arrivée !

Pour en savoir plus sur l’évènement : Les Boucles de Gayant

Le RER A accessible aux personnes déficientes intellectuelles…

Le RER A, à présent accessible aux personnes handicapées intellectuelles grâce à l’Unapei et à l’Urapei Ile-de-France !

Après le RER B et la ligne 10 du métro parisien, c’est au tour du RER A de jouer la carte de l’accessibilité.

Les agents de l’ensemble des stations de la ligne du RER A ont suivi une formation à l’accueil des personnes déficientes intellectuelles.
Ils sont donc dorénavant en mesure de prendre en charge de façon personnalisée les personnes en situation de handicap mental, mais également toute personne ayant des difficultés de compréhension ou d’orientation.

Une fois la totalité des agents du RER A formés, fin avril, ce sera au tour de ceux des lignes 11 et 14 du métro. Puis, d’ici trois ans, de l’ensemble des agents d’accueil du réseau RATP !

Pour en savoir plus…

Source : Unapei & RATP

QUEL CADRE BUDGÉTAIRE POUR 2017 ?

Une instruction interministérielle fait le point sur le nouveau cadre budgétaire applicable aux établissements et services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS) publics, en lien avec l’obligation de conclure un CPOM pour les EHPAD, les petites unités de vie (PUV) et de nombreuses structures prenant en charge des personnes handicapées (IME, IEM, CMPP, CAMSP…).

L’exercice budgétaire 2017 des établissements et services sociaux ou médico-sociaux (ESSMS) publics entrant dans le champ des contrats pluriannuels d’objectifs et de moyens (CPOM) obligatoire obéit à des règles transitoires récapitulées dans une instruction publiée le 1er février 2017. Extraits.

Activités concernées

L’instruction vise les ESSMS publics qui gèrent, à titre principal ou annexe :

– un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou une petite unité de vie (PUV) ;
– ou un ESSMS prenant en charge des personnes handicapées ayant signé un CPOM ou un avenant à un CPOM en cours.

Pour mémoire, l’obligation pour ces structures (y compris celles relevant du droit privé, à but lucratif ou non) de conclure un CPOM est issue de la loi Vieillissement (pour les EHPAD et PUV) et de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2016 (pour le secteur « handicap »), l’ensemble de la législation ayant été retouché en dernier lieu par l’article 89 de la LFSS pour 2017. Laquelle, notamment, ajoute les centres d’action médico-sociale précoce (CAMSP) à la liste des ESSMS tenus de conclure un CPOM.

Recours à l’EPRD

Les réformes budgétaires qui accompagnent cette contractualisation obligatoire se traduisent notamment par la mise en place d’un état des prévisions de recettes et de dépenses (EPRD).
Ce dernier s’impose :

– dès 2017 aux EHPAD et PUV, indépendamment de la signature d’un CPOM ;
– également dès 2017 aux structures prenant en charge des personnes handicapées ayant signé en 2016 un CPOM (ou un avenant à un CPOM en cours).

Toutefois, « l’EPRD « cible » ne sera déployé qu’à compter de l’exercice 2018 », prévient d’emblée l’administration centrale. Qui détaille le dispositif budgétaire transitoire mis en place pour 2017.

Pour les ESSMS non visés par les réformes budgétaires, le cadre du budget prévisionnel reste applicable.

Une cartographie jointe en annexe 1 de l’instruction présente les différentes situations budgétaires rencontrées et précise, pour chacune d’entre elles, si l’ESSMS public relève d’un EPRD (budget de transition en 2017) ou du budget prévisionnel.

Dispositif transitoire pour la présentation budgétaire

Pour l’exercice 2017, les ESSMS publics relevant d’un EPRD doivent présenter un « budget prévisionnel de transition » dont le modèle est fixé par un arrêté du 27 décembre 2016.

Ce budget « repend les états du cadre normalisé du budget prévisionnel [classique] en les aménageant » et il est exécuté dans les mêmes conditions que ce dernier, résume l’administration centrale.

L’instruction mentionne notamment l’ajout de deux états fournissant des données financières sur l’établissement ou le service :

– le tableau d’information sur la capacité d’autofinancement prévisionnelle ;
– la reconstitution du tableau de financement prévisionnel et des variations du fonds de roulement.

Crédits évaluatifs ou limitatifs

Des précisions sont aussi données concernant le caractère évaluatif ou limitatif des crédits. On notera, par exemple, que :

– le comptable n’assure plus le contrôle de la disponibilité des crédits sur les crédits évaluatifs et « pourra donc payer les dépenses même en cas d’absence ou de dépassement de crédits » ;
– les dépenses de personnel et le budget  arrêté d’office relèvent des crédits limitatifs.

Modification des prévisions budgétaires

Des développements sont par ailleurs consacrés aux règles d’encadrement des décisions modificatives et des virements de crédits. Mouvements qui doivent être « portés sans délai à la connaissance du comptable public » conformément à la réglementation.

On relèvera que, compte tenu du retard pris dans la publication des décrets budgétaires et tarifaires, le budget des ESSMS publics autonomes a dû être voté sous la forme du budget prévisionnel « classique ». Aussi, le cadre transitoire 2017 devra être mis en place dans le cadre d’une décision modificative, notamment après la notification des crédits par la ou les autorités de tarification.

Pour les ESSMS rattachés à une collectivité territoriale, un CCAS ou un CIAS, le vote du budget devra intervenir « au plus tard le 15 avril 2017 ».

Clôture et affectation du résultat

A la clôture de l’exercice 2017, l’ordonnateur produira, en remplacement de l’actuel compte administratif (et dans l’attente de la mise en place de l’état réalisé des recettes et des dépenses – EERD – à compter de l’exercice 2018) un « document synthétique de transition » dont le modèle est fixé par arrêté.
 

Source : instruction interministérielle du 28 décembre 2016.

LOI DE MODERNISATION DU SYSTÈME DE SANTÉ.

Des critères pour qualifier une équipe de soin…

Partager des informations entre professionnels des secteurs sanitaire, social et médico-social est possible à condition d’appartenir à une même équipe de soins.

Le cahier des charges permettant de caractériser celle-ci est désormais connue. Il rappelle que les professionnels qui la composent doivent « participer au profit d’une même personne à la réalisation d’un acte diagnostique, thérapeutique, de compensation du handicap, de soulagement de la douleur ou de prévention de perte d’autonomie ».

Des protocoles communs.

En outre, l’équipe doit compter au moins un professionnel de santé et disposer d’une organisation formalisée. Ce qui passe par la mise en œuvre des protocoles communs et la conduite d’actions d’amélioration des pratiques professionnelles. Des réunions périodiques de suivi pour analyser des prises en charge complexes peuvent notamment être organisées. Et l’échange de données de santé entre les membres doit s’appuyer sur un système d’information. Enfin, la personne concernée doit être préalablement prévenue de la nature des échanges et de l’identité du professionnel membre de l’équipe de soins (ou de sa qualité au sein d’une structure).

Arrêté du 25 novembre 2016
Source : www.directions.fr N.C.